La fracture numérique ne se réduit pas.

La fracture numérique ne se réduit pas !

L’accès au très haut débit ne suffit pas à réduire la fracture numérique, un premier geste furtif du Département de l’Hérault qui pense que 130000 heures de formation seraient nécessaires afin de permettre un accès au très haut débit. Nous sommes loin du compte. Acheminer la fibre à toute la population, même dans les cantons les plus reculés est en effet une très bonne chose, cependant, il n’est pas pris en compte le choc intergénérationnel de l’utilisation de l’outil informatique ou plus simplement de la « peur » d’utiliser efficacement en toute sécurité les plateformes numériques de la CAF, Pôle Emploi, AMELI, des impôts pour les principales.

L’accès prochain du très haut débit à 100% de la population ne réduira pas, malheureusement, la fracture numérique, ce constat est simple et sans appel. Il faut former pour permettre un accès sans crainte des usagers. Il suffit de voir les difficultés importantes des usagers pour remplir une déclaration de situation, demander une carte vitale, ou de demander une carte grise. La formation pour l’autonomie d’accès aux plateformes numérique ne doit pas être un refuge d’assistanat pour les usagers, l’expertise des attentes individuelles a toute sont importance afin de proposer en toute simplicité une formation « Gagnante » à l’accès des services dématérialisés.

fracture.jpg.jpgScribus a rencontré le Vice-Président du Conseil Départemental en charge du déploiement et de l’accès au numérique, la finesse d’expertise de SCRIBUS a plu,des promesses d’aides frileuses ont été avancées, nous n’avons eu aucun retour malgré les nombreuses relances. La question qui se pose, aujourd’hui, est de savoir à qui et vers qui le Département entend se tourner pour dispenser les heures de formation.Il faut savoir que les services de l’état dématérialisent sans prévoir de budget pour former les usagers à leur plateforme. La demande de formation a littéralement explosée en l’espace de 8 mois. Les formations de l’association sont données bénévolement à tout public.

Scribus a dispensé plus de 1500 heures de formation gratuite, sans aucune subvention du département ni de la région, pour faciliter l’accès aux plateformes numériques, au travers de sessions individuelles ou en petits groupes. Toutes ses formations sont gratuites et ouvertes aux adhérents de l’association. La cotisation est de 5.00€ par an pour un accès illimité à la formation internet ou des services de l’association dans l’aide administrative individuelle. Toutes les personnes formées par l’association sont, aujourd’hui indépendantes dans leurs démarches numériques ou administratives. Pour ceux dont les moyens ne le permettent pas, SCRIBUS leur fournit un ordinateur avec les programmes de base en « Open source » sous OS LINUX, avec la suite « Libre Office » fournissant les bases nécessaires au traitement de texte, tableur et navigateur internet sécurisé. Les ordinateurs récupérés par l’association sont reconditionnés.

Pour permettre un accès plus vaste aux services de Scribus, une antenne est en cours de création dans les hauts cantons, ainsi que l’ouverture d’un point Connect’tea qui sera un espace ludique d’accès à internet ouvert à tous les adhérents.

Scribus lance un appel au don d’ordinateur et  à la souscription pour l’aider au déploiement de ses services sur l’ensemble du département de l’Hérault.

Publicités